JUSQU'EN ENFER (Sam Raimi)

Publié le par Mary


Bande-annonce Jusqu'en enfer

Avec Alison Lohman, Justin Long, Jessica Lucas
Interdit aux moins de 12 ans
Genre : Epouvante-horreur
 

 

Synopsis :

 Christine Brown, spécialiste en crédit immobilier, vit à Los Angeles avec son petit ami, le Professeur Clay Dalton. Tout va pour le mieux jusqu'au jour où la mystérieuse Mme Ganush débarque à la banque et la supplie de lui accorder un crédit supplémentaire pour sa maison. Christine hésite entre la compassion et la pression de son patron, Mr Hicks, qui la voudrait plus ferme avant de lui octroyer une promotion. Fatalement, Christine choisit sa carrière, même si sa décision met Mme Ganush à la rue. Pour se venger, la vieille femme jette la malédiction du Lamia sur Christine, transformant sa vie en un véritable cauchemar. Hantée par un esprit malfaisant, incomprise de son petit ami, elle se fait aider du medium Rham Jas, qui l'entraine dans une course frénétique contre la damnation éternelle, pour inverser le sortilège...





Mon avis :
Voici un film qu'on a bien fait de regarder l'après-midi et pas avant d'aller se coucher ! Un bon film d'horreur cependant interdit "seulement" aux moins de 12 ans sur Allociné et aux moins de 16 ans sur Canal +.
Tout aurait pu se passer normalement pour Christine pour qui tout va bien jusqu'à l'arrivée de Mme Ganush dans la banque où elle travaille. Alors qu'elle est habituellement très compréhensive et compatissante, l'envie d'une promotion la fait devenir plus exigeante, intransigeante. Christine n'entend rien et se trouve confrontée à des faits étranges arrivant dès sa sortie de la banque. Elle comprend très vite que la vieille dame lui a jeté une malédiction et fera tout pour annuler le sort et sauver sa vie, mais à quel prix ?

Evidemment nous sommes confrontés à l'esprit malin qui la hante, à ses hallucinations ce qui n'est parfois pas beau à voir. On voit des choses vraiment bizarres et on se demande comment la malédiction va prendre fin. On ne voit pas que de l'horreur on la voit avec son fiancé dans leur quotidien mais vu les circonstances, la "banalité" de la vie de couple n'est ici pas de mise.

Publié dans Films - Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article