MEURTRES A LA SAINT-VALENTIN (Patrick Lussier)

Publié le par Mary


Bande-annonce Meurtres à la Saint-Valentin

Avec Jensen Ackles, Jaime King, Kerr Smith
Long-métrage américain . Genre : Epouvante-horreur


Synopsis :
Il y a dix ans qu'une tragédie a changé la petite ville minière de Harmony pour toujours. À la suite d'une erreur d'un mineur inexpérimenté appelé Tom Hanniger, cinq mineurs ont trouvé la mort, coincés dans les tunnels souterrains. Le seul survivant, Harry Warden, est plongé dans le coma. Son désir de vengeance l'amène pourtant à se réveiller au bout d'un an, le jour de la Saint-Valentin, et il tue vingt-deux personnes avec une pioche avant d'être lui-même abattu. Dix ans plus tard, Tom Hanniger revient dans la ville de Harmony, toujours hanté par les morts qu'il a provoquées. Tout en essayant de tourner la page, il devra aussi accepter que son ancienne petite amie, Sarah, est maintenant mariée à son meilleur ami Axel, devenu chef de la police. Mais le passé est tenace et, ce soir-là, après des années de tranquillité, il semble que l'obscurité soit de retour. Derrière un masque de mineur et armé d'une pioche, un assassin terrorise la ville de Harmony. Lorsqu'il s'approche de plus en plus, Tom, Sarah et Axel soupçonnent que Harry Warden est revenu pour achever son plan de vengeance.


Mon avis :
Le titre avec la mention "déconseillé aux moins de seize ans" (sur Canal+. Sur Allociné rien n'est précisé) n'était déjà pas bien engageant mais n'étant pas seule j'étais bien "forcée" de regarder. Le résumé et la bande-annonce apportant déjà son lot d'appréhensions, il ne manquait plus que de regarder ce film le soir dans le noir avec les effets 3D pour connaitre les vraies sensations des films d'horreur.

On voit le tueur au début massacrant tout le monde sur son passage, ce qui donne déjà une bonne liste de pauvres innocents morts pour rien avant que ce tueur en série soit tué. Et comme si cela ne suffisait pas (eh oui le film n'aurait duré que quinze minutes !), le tueur revient dix ans plus tard, avec le même procédé. On se demande bien, avec ce rythme angoissant, comment les victimes vont pouvoir s'échapper et quelle est sa prochaine cible.

Il y a quand même bien pire en matière d'horreur pour moi, tout ce qui touche aux esprits et au diable par exemple, mais là si vous voulez voir comment se compose le corps humain vous allez être servi ! Entre inspection des boyaux, décapitation, démembrement à coup de hache on ne sait plus où donner de la tête !!

Publié dans Films

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article