UN SOUPCON LEGITIME, Stefan Zweig

Publié le par Mary

61316XzLQDL. SL500 AA300

Résumé :

Un soupçon légitime raconte l'histoire d'un homme dont les passions vont causer le malheur de son entourage. John Limpley s'installe à la campagne avec son épouse et adopte un chien, Ponto. Adulé par son maître, l'animal se transforme en tyran... jusqu'au jour où il est délaissé, lorsque la jeune femme tombe enceinte. Le drame qui va suivre est d'autant plus tragique qu'il reste inexpliqué. Dans cette nouvelle angoissante, inédite en français, on retrouve le style inimitable de Zweig et sa finesse dans l'analyse psychologique. Comme dans Lettre d'une inconnue ou Le joueur d'échecs, il dépeint avec virtuosité les conséquences funestes de l'obsession et de la démesure des sentiments.

 

*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*¤*


Mon avis :

John Limpley arrive à la campagne avec sa femme et adopte un chien Ponto. On découvre ici le quotidien de cette famille et le caractère du mari. C'est un homme "parfait" : tout est bien mieux chez lui que chez les autres, il est toujours de bonne humeur ce qui peut agacer les autres personnages comme sa femme et ses voisins. La nouvelle de l'arrivée d'un bébé aurait pu le calmer mais ce n'est pas le cas. Le chien est quant à lui de plus en plus présent mais cela change du jour au lendemain. La narratrice nous indique le comportement de l'animal et ce qu'il peut penser ou ressentir. 

 

Il y a peu de personnages dans cette nouvelle : Limpley et sa femme, leur chien et les deux voisins dont la femme est la narratrice. Ces derniers sont très présents pour aider et rendre service à différents niveaux. On les voit aux environs de Bath dans la campagne anglaise vivre une vie en apparence paisible...Mais si c'était le cas l'auteur n'aurait pas écrit ces lignes, lui qui sait bouleverser le quotidien de ses personnages pour toujours.

 

J'ai fait la découverte de cette nouvelle par hasard en librairie alors que je n'en avais jamais entendu parler. Et pour cause, cette nouvelle n'ayant été traduite en 2009 seulement grâce à la thèse de Mme Valérie Bollaert sur les nouvelles de Stefan Zweig. Ce texte, très bref (moins de soixante-dix pages) n'en est pas moins intéressant.

 

On y découvre une histoire qui semble à la fois impossible et réelle. Ce drame pourrait arriver dans la vie de chacun d'entre nous. Cela fait réfléchir sur les comportements à adopter mais aussi permet de se mettre à la place des deux parties, d'un côté comme de l'autre.

 

Stefan Zweig sait une fois de plus, en si peu de pages dépeindre les sentiments humains avec intensité et virtuosité. La vision de la vie du côté du chien est de plus originale et ne semble pas si lointaine.

 

Ma note : 10/10

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nicolas 06/08/2011 01:06



Bonjour, je passe sur votre blog par curiosité et je le trouve intéressant. Voilà, je suis jeune auteur et j'ai écris mon premier roman jeunesse qui s'intitule "Sentiments partagés". Vous pourrez
le découvrir sur ce site : http://romandu24.skyrock.com  Donnez-moi votre avis, laissez des commentaires et surtout faites tourner ce blog à toutes
vos connaissances car je compte l'autoediter pour le mois de décembre si possible donc j'ai besoin d'un grand nombre de lecteurs pour avoir des avis et aussi pour le diffuser. Merci d'avance et
bonne continuation.



Luna 06/07/2011 10:29



C'est certain que les langues vivantes, ça s'oublie un peu trop vite à mon gout !


Un an sans anglais et j'ai du mal à suivre BBC (déjà qu'avant ce n'était pas terrible...--').


 


Bonne lecture !



Luna 19/06/2011 11:49



En allemand ? ça ne peut pas me faire de mal, depuis que je ne suis plus au lycée, y'a du laissez-aller de ce côté là !


Merci d'être passée :)



Mary 19/06/2011 18:29



Il est en allemand mais après sa traduction en français, ne t'en fais pas  ! Je n'aurais pas su le lire depuis le temps que j'ai arrêté l'allemand ! ^^


 



gaelle 15/06/2011 09:11



kikou
Je passe te souhaité une douce et agréable journée, si tu va profité du soleil que je n'ai pas pense a bien te protéger
Que ta journée en ce mercredi, soit pleine de bonheur +5
Je t’envoie pleins de GGBZ
Gaëlle



Mary 15/06/2011 13:27



Merci beaucoup ! Bonne journée à toi aussi, j'espère que tu vas bien.



pyrausta 14/06/2011 16:31



ce qui est tres drole c'est de voir la phrase de Jules Renard que tu as mise et la mienne...



Mary 14/06/2011 17:50



Je viens de jeter un oeil, je passerai faire un tour sur ton blog quand j'aurai plus de temps car je suis encore au boulot.


 


Cette citation est tellement vraie.. Mais quand je vois ma PAL en même temps ça me déprime vraiment !! J'aurai toujours de quoi lire avec tout ça, et du choix, mais j'aimerais réussir à la faire
baisser considérablement !